lérose en plaques

12/05/2017

THE RUN SEP Rouen - Caen : 300 kilomètres pour sensibiliser à la Sclérose en Plaques (SEP)

 

THE RUN SEP Rouen – Caen : 300 kilomètres pour sensibiliser à la Sclérose en Plaques (SEP)

Saint-Germain-en-Laye, le 12 mai 2017 – Sanofi Genzyme organise pour la seconde fois « THE RUN SEP ». Sur une distance de 300 km, reliant Rouen à Caen, pendant 24 heures patients vivant avec la SEP et professionnels de santé s’uniront jour et nuit pour un relais vélos et de course à pied. Une course solidaire, porteuse d’espoir, pour sensibiliser le plus grand nombre à la Sclérose En Plaques et aux bénéfices de l’activité physique pour les patients.

Pour rejoindre ce mouvement de solidarité, rien de plus simple : aucune inscription n’est nécessaire, rendez-vous simplement sur les lieux de la course :

– 20 mai à Rouen dès 14H pour le premier kilomètre (Quais de Boisguilbert)
– 21 mai à Caen dès 10H pour le dernier kilomètre (Esplanade des Rives de l’Orne)

Différentes activités sont organisées autour d’un espace de sensibilisation à la SEP : danse rythmique (zumba), marche de solidarité, défi vélo pour «bouger-marcher-pédaler», une boucle de 1 km pour courir ou marcher contre     la SEP et sophrologie.

La Sclérose En Plaques : 1ère cause de handicap non traumatique chez l’adulte jeune

La SEP est une maladie chronique auto-immune qui touche le cerveau et la moelle épinière. En France, 100 000 personnes1 vivent avec la SEP. La maladie constitue la première cause de handicap non traumatique du sujet jeune (la maladie se manifestant le plus souvent entre 20 et 40 ans2). Elle touche trois fois plus les femmes que les hommes. Plus la SEP progresse, plus son impact est important sur les patients et leur qualité de vie : deux malades sur trois sont sans emploi en raison de leur SEP et éprouvent des difficultés à poursuivre leurs activités de loisirs et à mener une vie normale.
Les patients atteints de Sclérose En Plaques attendent beaucoup de la recherche, avec l’espoir que de nouvelles thérapies modifient l’évolution de leur maladie. Il est indispensable de poursuivre l’effort de recherche pour mieux appréhender cette pathologie complexe et trouver des traitements adéquats.