e de l'entreprise

2 Février 2016

Sanofi poursuit la mise en œuvre de son plan stratégique 2020

- Le Groupe présente le projet d’évolution de son organisation -

 

Sanofi poursuit la mise en œuvre de son plan stratégique 2020
- Le Groupe présente le projet d’évolution de son organisation -

Paris, France – Le 2 février 2016 – Sanofi a présenté aujourd’hui aux Instances Représentatives du Personnel en France un projet d’évolution de son organisation qui constitue une étape importante dans la mise en œuvre de son plan stratégique annoncé le 6 novembre 2015.

Ce plan s’appuie sur la mise en place d’une nouvelle organisation présentée en juillet dernier en  cinq  grandes  entités  mondiales  (GBUs) correspondant  aux  cinq  grands  domaines d’activité du Groupe : médecine générale et marchés émergents, médecine de spécialités (Sanofi Genzyme), diabète et cardiovasculaire, vaccins (Sanofi Pasteur) et santé animale (Merial) ; il s’accompagne d’une globalisation des fonctions centrales.

Cette nouvelle organisation a pour objectifs de renforcer l’efficacité des lancements de produits, de simplifier les processus de décision et d’éviter les duplications de structures, tout en assurant une meilleure cohérence et en renforçant l’identité du Groupe.

Elle s’inscrit par ailleurs dans un contexte de préservation de la compétitivité de Sanofi, confronté à une pression concurrentielle mondiale accrue.

Le déploiement de cette nouvelle organisation qui doit être mise en place dans l’ensemble du Groupe concerne aussi la France, où se trouve un quart de ses collaborateurs, soit 27  000 personnes.

Le projet présenté ce jour aux instances représentatives du personnel en France s’accompagnerait d’un plan de départs volontaires qui pourrait conduire à la suppression d’environ 600 postes sur les trois prochaines années. Ce plan consisterait essentiellement en des congés de fin de carrière (pré-retraites) entièrement financés par le Groupe et qui ne coûteraient donc rien à la collectivité. Ce projet ne prévoit pas de fermeture d’usine et n’aura pas d’impact sur les effectifs de la R&D.

Ce projet ne s’applique pas à Merial, Sanofi étant entré en négociations exclusives avec Boehringer Ingelheim pour échanger sa filiale Santé Animale Merial contre l’activité santé grand public du laboratoire allemand, comme annoncé le 15 décembre 2015.