amp;D

05/01/2017

« SANOFI-INSERM HBV Cure program » : une alliance médicale, académique et pharmaceutique pour la recherche sur l’hépatite B

 

« SANOFI-INSERM HBV Cure program » : une alliance médicale, académique et pharmaceutique pour la recherche sur l’hépatite B

Paris, France – le 5 janvier 2017 – L’Inserm et Sanofi joignent leurs ressources et leurs efforts dans un projet novateur de recherche en infectiologie : le « SANOFI-INSERM HBV Cure Program ». Ce projet rassemble des équipes de deux centres de recherche sous tutelle de l’Inserm, du CNRS, de l’Université Claude Bernard-Lyon 1, de l’École Normale Supérieure de Lyon, et du Centre de Lutte contre le Cancer Léon Bérard, le CRCL[1] et le CIRI[2]. Ce programme de recherche est soutenu également par l’ANRS dans le cadre de son action coordonnée 34 « HBV Cure ». Le principal objectif de cette collaboration est le développement d’un traitement curatif de l’hépatite B.

En dépit de l’existence d’un vaccin contre l’hépatite B, la vaccination de masse reste difficile à mettre en place dans de nombreux pays et la prise en charge au long cours des patients infectés reste complexe. C’est ainsi que plus de 240 millions de personnes dans le monde souffrent actuellement d’une infection chronique par le virus de l’hépatite B, considérée par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) comme un problème majeur de santé publique. S’il existe des traitements pour contrôler cette infection, aucun n’est capable aujourd’hui d’éradiquer le virus au sein des cellules hépatiques. Il est donc nécessaire de développer la recherche pouvant aboutir à des candidats-médicaments capables de conduire à une guérison fonctionnelle de l’hépatite B, soit dirigés contre le virus lui-même, soit en stimulant la réponse immunitaire anti-VHB.

C’est dans ce cadre que s’inscrit ce nouveau partenariat engagé entre l’Inserm et Sanofi, qui réunit la recherche académique reconnue au niveau international, l’expertise médicale et l’innovation pharmaceutique, dans un programme intitulé « SANOFI-INSERM HBV Cure Program » destiné à la recherche translationnelle sur le virus de l’hépatite B (VHB) pour accompagner le développement de nouveaux traitements.

L’objectif est de développer un traitement curatif qui cible non seulement les formes virales réplicatives, mais aussi le minichromosome viral, véritable forme de persistance du virus, responsable de la chronicité des infections.

Cette alliance va permettre de rassembler les équipes et tous les outils et composantes de la recherche dans le versant technologique du programme. L’étroite collaboration et le partage des résultats obtenus entre les équipes partenaires facilitera, en effet, la mise en place de nouvelles technologies et permettra de mener à bien les différents objectifs du programme de recherche.

Le versant « appliqué » du programme consistera à identifier, par criblage à haut débit, de nouvelles molécules à visée antivirale. L’implication de cliniciens dans le programme ouvrira la possibilité, lorsque les étapes nécessaires auront été franchies, de valider au plus vite chez l’homme les candidats-médicaments nés de ce processus de recherche translationnelle.

Négocié et signé pour le compte de l’Inserm et ses partenaires de mixité par Inserm Transfert, la filiale de l’Inserm sous délégation de service public, le programme a été officialisé en 2016 et se déploiera sur trois années. Une quinzaine de collaborateurs du CRCL, du CIRI et de Sanofi aux compétences complémentaires (chercheurs, ingénieurs, biostatisticiens…), incluant de jeunes chercheurs (doctorants, post-doctorants, ingénieurs) recrutés spécifiquement pour le projet, œuvreront conjointement au développement de la lutte contre ce virus. Les partenaires académiques apporteront notamment leur expertise sur la régulation du minichromosome viral et les modèles d’étude in vitro et in vivo ; Sanofi apportera son savoir-faire dans l’identification des molécules actives et la mise au point de candidats médicaments.

« Sanofi est engagé dans l’identification et l’apport de solutions de santé innovantes aux patients, contre les infections les plus graves, dont les infections virales chroniques telles que l’hépatite B. La décision récente de Sanofi de regrouper toutes ses activités de recherche sur les maladies infectieuses dans la région lyonnaise facilite la collaboration avec les principales équipes académiques françaises dans cette aire thérapeutique. Le “SANOFI-INSERM HBV Cure Program” est une véritable opportunité pour identifier de nouvelles solutions thérapeutiques pour les patients » explique Laurent Fraisse, Responsable monde de l’unité de recherche Maladies infectieuses, Sanofi

« Nous nous réjouissons, au Centre de Recherche en Cancérologie de Lyon (CRCL) et au Centre International de Recherche en Infectiologie (CIRI), de la mise en place de ce projet ambitieux de recherche translationnelle dans le cadre du partenariat stratégique “SANOFI-INSERM HBV Cure program”. Il conforte l’onco-infectiologie comme un axe majeur de recherche entre les partenaires académiques et privés à Lyon, et la stratégie du CIRI et du CRCL d’allier, au sein de grands centres, recherche fondamentale d’excellence et recherche translationnelle » indiquent le Pr Fabien Zoulim, Directeur de recherche au CRCL, responsable de l’équipe «Hépatites chroniques virales ; interactions virus/hôte, pathogénèse et nouvelles stratégies antivirales » et Président de l’Action coordonnée 34 ANRS “HBV Cure”, et le Dr François-Loïc Cosset, Directeur de recherche au CIRI.

« Ce programme de recherche innovant vise à la guérison fonctionnelle de l’hépatite B, véritable problème de santé publique mondiale responsable d’infections chroniques et de cancers du foie. Ce programme s’appuiera sur un partenariat scientifique d’excellence entre équipes académiques et industrielles avec le soutien de l’ANRS dans le cadre de son action coordonnée 34 “HBV Cure” » détaille le Pr Zoulim. « Cette collaboration souligne que recherche fondamentale et technologique et recherche appliquée peuvent efficacement conjuguer leurs forces dans de larges programmes mis en œuvre par l’ensemble des acteurs industriels et académiques au service de la santé publique » ajoute le Dr Cosset.

Pascale Augé, Présidente du Directoire d’Inserm Transfert déclare « Inserm Transfert se réjouit de la signature de ce partenariat structurant, noué entre des partenaires français majeurs tant de la recherche académique et qu’industrielle. Il propose une approche translationnelle innovante et ambitieuse au service d’une problématique de santé publique mondiale. »


[1] CRCL pour Centre de Recherche en Cancérologie de Lyon (UMR INSERM U1052 CNRS 5286 UCBL CLB)

[2] CIRI pour Centre International de Recherche en Infectiologie (UMR INSERM U1111 CNRS 5308 UCBL ENS Lyon)