novation

2 Mars 2016

Sanofi et l’Institut Curie lancent une chaire de recherche en oncologie 

 

Sanofi et l’Institut Curie lancent une chaire de recherche en oncologie 

  • Lancement d’une chaire industrielle centrée sur la recherche en immuno-oncologie
  • Première étape d’une collaboration de long-terme entre Sanofi et l’Institut Curie prévoyant, en 2016, des locaux de recherche communs

Paris, le 3 Décembre 2015 – Sanofi et Curie-Cancer, la structure qui conduit les activités de recherche partenariale industrielle de l’Institut Curie annoncent aujourd’hui la création de la chaire industrielle IMOCA centrée sur la recherche en immuno-oncologie et la découverte de nouvelles thérapies contre le cancer.

Soutenue par l’Agence Nationale de la Recherche pour une durée initiale de 4 ans, cette chaire a pour objectif de favoriser le rapprochement entre le secteur académique et le secteur privé afin de renforcer la valorisation de la recherche d’excellence française par des applications industrielles innovantes. La chaire IMOCA (Immuno-Modulation et CAncer) va permettre aux chercheurs de Sanofi et de l’Institut Curie de travailler ensemble sur des projets de recherche à caractère fondamental et appliqué, portant notamment sur l’analyse des mécanismes moléculaires de l’immunité anti-cancéreuse. L’accord de collaboration inclut notamment un volet de formation destiné au personnel de Sanofi et de l’Institut Curie qui bénéficiera d’un environnement de recherche idéal au croisement des sphères académiques et industrielles.

Hébergée à l’Institut Curie, la chaire IMOCA sera pilotée par Sebastian Amigorena, directeur de recherche CNRS et chef de l’unité Immunité et Cancer (co-tutelle Institut Curie – Inserm) et chercheur internationalement reconnu pour ses travaux pionniers sur la biologie des cellules dendritiques1. Le lancement de cette chaire marque la première étape d’un programme de recherche plus large porté par Sanofi et Curie-Cancer dans les domaines de l’immuno-oncologie, des maladies infectieuses et des maladies inflammatoires. Ce programme prévoit notamment des locaux de recherche communs sur le site Sanofi de Vitry-sur-Seine (Val-de-Marne) en 2016.

« Ce programme permet de renforcer les capacités de recherche de Sanofi en immunothérapie du cancer et ouvre des perspectives prometteuses vers la découverte de nouveaux traitements », déclare Marc Bonnefoi, vice-président R&D France, Sanofi. « Cette collaboration de long-terme avec un institut de recherche reconnu à l’international contribue par ailleurs au rayonnement du savoir-faire français et positionne notre site de Vitry-sur-Seine comme pôle d’excellence dans le champ de l’immuno-oncologie. »

« Curie-Cancer ne peut que se féliciter de ce partenariat qui va permettre une fertilisation croisée dans la mesure où les chercheurs académiques vont apprendre des chercheurs industriels et vice-versa. », indique Damien Salauze, directeur de Curie-Cancer. « Il y a pour Curie-Cancer une satisfaction supplémentaire à aider un industriel français à se développer dans le domaine du cancer. C’est un nouvel exemple des valeurs portées par le label Institut Carnot que nous avons reçu en 2011, en reconnaissance de notre engagement à apporter des solutions concrètes à nos partenaires industriels, et à terme aux patients. »

Cette nouvelle collaboration vient en outre renforcer les liens entre Sanofi et Curie-Cancer qui, depuis mars 2012, coopèrent déjà dans la recherche contre les cancers de l’ovaire. Acteur majeur de la lutte contre le cancer, l’Institut Curie associe l‘un des plus importants centres européens de recherche en cancérologie et un ensemble hospitalier de référence pour la prise en charge des cancers.

L’immuno-oncologie désigne l’approche thérapeutique visant à combattre les cancers via le système immunitaire. Les recherches en ce domaine portent notamment sur le développement de vaccins anti-cancer et d’immunothérapies destinées à renforcer le système immunitaire afin de l’aider à prévenir l’apparition de cellules cancéreuses ou à les détruire. De récentes avancées scientifiques ont également rendu possible la génération de composants immunitaires conçus pour attaquer les cellules cancéreuses ou interrompre leur prolifération.


1 Les cellules dendritiques sont des cellules du système immunitaire qui jouent un rôle de sentinelle et activent les défenses immunitaires lorsqu’elles détectent un signal anormal dans leur environnement. Elles sont indispensables au maintien de l’homéostasie immunitaire (processus d’autorégulation physiologique du système immunitaire) et à l’émergence d’une réponse tueuse ciblée sur les cellules tumorales et les cellules infectées.