novation

8 Octobre 2014

Sanofi et l'ESPCI s’allient pour accélérer le développement de futurs médicaments grâce aux systèmes de microfluidique

- Mieux identifier les risques d’interactions médicamenteuses et prévenir les effets indésirables chez les patients poly-médicamentés -

- Mieux anticiper les performances des systèmes d’administration de médicaments et en imaginer de nouveaux -

 

Sanofi et l’ESPCI s’allient pour accélérer le développement de futurs médicaments grâce aux systèmes de microfluidique
- Mieux identifier les risques d’interactions médicamenteuses et prévenir les effets indésirables chez les patients poly-médicamentés -

- Mieux anticiper les performances des systèmes d’administration de médicaments et en imaginer de nouveaux -

Paris – Le 8 octobre 2014 – Sanofi (EURONEXT : SAN et NYSE : SNY) et l’École

Supérieure de Physique et de Chimie Industrielles de la Ville de Paris (ESPCI) annoncent aujourd’hui la signature d’une convention de mécénat sur trois ans. Cette convention pourra conduire à la définition de nouveaux axes de coopération entre les chercheurs de l’ESPCI et ceux de Sanofi pour développer des technologies innovantes en application des systèmes de microfluidiques.

La microfluidique est la science qui traite des écoulements de liquides dans des canaux de taille micrométrique. Les systèmes microfluidiques comportent un ensemble de composants miniaturisés, permettant l’étude et l’analyse d’échantillons chimiques ou biologiques. Véritables microprocesseurs pour la biologie, ils remplacent des instruments encombrants et très coûteux : manipuler à l’échelle du micron permet de travailler plus vite, à moindre coût, dans un environnement plus propre et plus sûr.

« Ce partenariat illustre notre stratégie globale d’innovation ouverte et de partenariats rendus possibles par la richesse et l’excellence des écosystèmes locaux dans le domaine des sciences de la vie. L’ESPCI est en cela un exemple d’établissement prestigieux reconnu au niveau international pour sa capacité d’innovation », a déclaré Maya Said, Vice-Présidente, Stratégie, Innovation externe et Politique scientifique, R&D Globale de Sanofi.

Jean-François Joanny, Directeur général de l’ESPCI, a indiqué : « Avec la convention entre Sanofi et l’ESPCI, nous sommes vraiment dans la dynamique d’excellence scientifique et d’innovation qui fait le succès de l’Ecole depuis sa création ».

Un premier projet réunira les équipes de l’ESPCI et de Sanofi pour étudier à très grande échelle et dans des délais très courts, les risques de toxicité potentielle de nouveaux candidats médicaments. Les résultats de ces essais permettront d’optimiser l’étude des interactions médicamenteuses sur des cellules humaines comme les hépatocytes1 , afin d’éliminer certains risques de toxicité de nouvelles molécules chez les patients poly-médicamentés et de prévenir ainsi la survenue d’éventuels effets indésirables.

Un deuxième projet permettra d’identifier les bénéfices possibles de l’utilisation des technologies microfluidiques dans la mise au point ou l’optimisation de systèmes d’administration de molécules thérapeutiques, qu’elles soient chimiques ou biologiques, afin de toujours mieux répondre aux besoins des patients.

Au-delà de ces deux premiers projets, les chercheurs de l’ESPCI et de Sanofi se retrouveront lors de séminaires associant également les start-up hébergées au sein de l’ESPCI, afin de favoriser de nouvelles coopérations.