29 Juin 2018

Sanofi annonce le financement de 19 projets de recherche innovants, lauréats de son nouveau programme de partenariat académique européen

 

Sanofi annonce le financement de 19 projets de recherche innovants, lauréats de son nouveau programme de partenariat académique européen

  • Le programme Sanofi Innovation Awards en Europe aide à créer de nouvelles approches en recherche amont, permettant de traduire plus rapidement la recherche universitaire innovante en projets cliniques, ayant le potentiel d’avoir un impact significatif sur les patients
  • Un programme sur trois ans pour investir un total de 6 millions d’euros dans le financement de projets de recherche innovants à travers des centres académiques en France et en Allemagne
  • Cette année, dix-neuf projets académiques sélectionnés par un comité directeur conjoint académique et Sanofi parmi 190 dossiers soumis

Paris, Francfort, 29 juin 2018 – Sanofi a annoncé aujourd’hui qu’il a retenu 19 projets de recherche innovants dans le cadre du nouveau programme Sanofi Innovation Awards en Europe (Sanofi iAwards Europe). Ce programme unique en son genre associe plusieurs instituts de recherche académique en tant que partenaires dès les premiers stades de la découverte de médicaments et du partage de l’expertise, afin de préparer une éventuelle collaboration pluriannuelle de recherche pour les projets les plus prometteurs.

Les partenaires académiques du programme incluent en premier lieu les principaux instituts de recherche académiques en France et en Allemagne, des centres d’autres pays européens devant se joindre à eux dans les années à venir.

L’objectif du programme Sanofi iAwards est de promouvoir des découvertes scientifiques pouvant représenter une avancée technologique majeure grâce à l’échange de connaissances entre Sanofi et les meilleures équipes scientifiques académiques. Il financera et nourrira pendant un an des projets académiques sélectionnés, pouvant potentiellement mener à de nouvelles collaborations. L’objectif est d’accélérer le processus de recherche et de développement et de répondre plus rapidement aux besoins des patients. Ces efforts combinent les nouvelles connaissances des institutions académiques sur la biologie des maladies, et les capacités de découverte et de développement des médicaments de Sanofi. Sanofi a lancé ce programme annuel en Europe pour une période de trois ans.

Une cérémonie des Sanofi iAwards Europe aura lieu aujourd’hui à Paris, avec des représentants des centres académiques français et allemands participants, des chefs de projets reconnus et des équipes de Sanofi Recherche et développement (R&D).

« Les tendances actuelles prévoient une augmentation significative du fardeau que représentent les maladies chroniques sur les systèmes de santé mondiaux. La découverte de traitements plus efficaces est donc cruciale, » a expliqué Jacques Volckmann, responsable de la R&D France chez Sanofi. « Cela nécessite une collaboration plus étroite et plus en amont entre les entreprises pharmaceutiques et les institutions académiques pour la découverte de nouvelles approches que nous souhaitons stimuler grâce à ce programme. »

« Nous sommes très enthousiastes de l’initiative iAwards lancée en Europe, un partenariat unique entre l’industrie et les universités conçu pour offrir un nouveau type d’innovation dans le domaine des soins de santé », a déclaré Jochen Maas, responsable de la R&D en Allemagne et responsable par intérim de la recherche sur le diabète chez Sanofi. « L’Europe est une région centrale dans l’organisation R&D de Sanofi et représente près de 50 % de nos opérations mondiales. Les instituts académiques en France et en Allemagne ont également une place cruciale dans la communauté scientifique mondiale. À l’aide d’une collaboration étroite et en réseau, nous voulons nous assurer que les meilleures connaissances et la meilleure créativité soient recueillies pour le développement de solutions novatrices et l’amélioration de la vie des gens. »

Un comité directeur conjoint composé de représentants scientifiques de Sanofi et de centres universitaires participants a été mis en place pour examiner et sélectionner les propositions de toutes les institutions participantes à ce programme. Pour cette première année, les projets sélectionnés comprennent des projets novateurs axés sur les nouvelles cibles de maladies ou de nouveaux mécanismes d’action, ou même basés sur des modèles mathématiques dans cinq domaines thérapeutiques différents : oncologie/immuno-oncologie, neurosciences, immunologie, diabète & maladies cardiométaboliques, et maladies cardiovasculaires.

Les projets retenus sont répartis comme suit :

Oncologie/Oncologie immunitaire (6 projets) :

  • Mélanome métastatique – Dr Stéphane Rocchi (Inserm, Nice)
  • Immunomodulation – Dr Lionel Apetoh (Inserm, Dijon)
  • Adénocarcinome pancréatique – Dr Ana Hennino (Inserm, Lyon)
  • Immunomodulation – Dr Fabienne Haspot (Inserm, Nantes)
  • Cancers du sein, colorectal et pancréatique – Dr Izabela Sumara (Inserm, Strasbourg)
  • Cancers pédiatriques – Dr Franck Bourdeaut (Institut Curie)

Neurosciences (3 projets) :

  • Sclérose en plaques – Dr Violetta Zujovic (Inserm,ICM1)
  • Maladie de Parkinson – Dr Stéphane Hunot (CNRS, ICM1)
  • Maladie de Parkinson – Dr Olga Corti (Inserm/ICM1) et Pr Jean-Christophe Corvol (AP-HP, Sorbonne Université, ICM1)

Immunologie (5 projets)

  • Inflammation articulaire due à l’arthrite – Prof. Frank Buttgereit (BIH – Charité2)
  • Myasthénie grave – Prof. Falk Hiepe (BIH – Charité2)
  • Polyarthrite rhumatoïde – Dr Bruno Stuhlmüller (BIH – Charité2)
  • Maladies monogéniques et immunomodulation – Dr Frédéric Rieux-Laucat (Institut Imagine)
  • Génomique des maladies autoinflammatoires – Dr Mickael Ménager (Institut Imagine)

Diabètes et maladies cardiométaboliques (3 projets) :

  • Maladie rénale chronique – Prof. Andreas Kurtz (BIH – Charité2)
  • Néphropathie diabétique – Dr Christos Chatziantoniou (Inserm, Hôpital Tenon, Paris)
  • Maladie du foie gras non alcoolique – Dr Daniel Markgraf (DDZ3 DZD)

Maladies cardiovasculaires (2 projets) :

  • Insuffisance cardiaque – Dr Irene Müller (BIH – Charité)
  • Athérosclérose – Dr Alain Tedgui (Inserm, Paris)

1 -Institut du Cerveau et de la Moelle épinière (ICM)
2 -Berlin Institute of Health [Institut de santé de Berlin] – Charité Universitätsmedizin Berlin et Max Delbrück Center for Molecular Medicine [Centre Max Delbrück pour la médecine moléculaire]
3 -Deutsches Diabetes Zentrum (DDZ)/Deutsche Zentrum für Diabetesforschung e.V. (DZD)