ssier de Presse

Juin 2015

Lutte contre le diabète

Sanofi à la pointe de l’innovation thérapeutique et technologique

 

Lutte contre le diabète
Sanofi à la pointe de l’innovation thérapeutique et technologique

Le diabète : véritable fléau sanitaire du XXIe siècle

En France comme dans le monde entier, le diabète progresse de manière importante s’imposant comme une question majeure de santé publique. En cause, une population vieillissante, mais aussi des modes de vie de plus en plus sédentarisés, touchant tous les profils. Parfois ignorée, souvent diagnostiquée tardivement, cette maladie chronique peut pourtant avoir de graves conséquences.

Une épidémie mondiale…

Rien qu’en France, en 2011, on comptait plus de 3 millions1 de personnes suivant un traitement médicamenteux pour lutter contre le diabète, soit 4,6%1 de la population. Une situation d’autant plus alarmante, que cette maladie connaît une augmentation continue de 5,4%1 par an et qu’environ 1 personne diabétique sur 6 n’est pas diagnostiquée2.

A l’échelle de la planète entière, l’épidémie est tout aussi inquiétante. Si l’on dénombrait 30 millions de cas dans le monde en 1985, ce chiffre atteignait 382 millions d’individus en 20131. Et les prévisions ne sont pas encourageantes : selon la Fédération Internationale du Diabète, le nombre de personnes atteintes pourrait s’élever à plus d’un demi-milliard (592 millions) à l’horizon 20353

.… silencieuse et progressive

Qu’il apparaisse subitement (type 1) ou progressivement (type 2), le diabète est une maladie chronique et évolutive, ayant un impact majeur sur la santé et l’espérance de vie. Or, trop souvent, il est identifié tardivement surtout pour le diabétique de type 2, lorsque le corps ne produit plus suffisamment d’insuline ou ne peut plus l’utiliser efficacement, le glucose n’étant alors plus assimilé comme il se doit.
Mais, à plus long terme, cette pathologie peut endommager le coeur, les vaisseaux sanguins, les yeux, les reins et les nerfs. Quant aux conséquences, elles sont parfois dramatiques : rétinopathie, amputation, insuffisance rénale ou encore maladies cardio-vasculaires : 50% des diabétiques meurent d’une maladie cardio-vasculaire (principalement cardiopathie et accident vasculaire cérébral).5